Mairie de Bignan

Bienvenue sur le site officiel de la commune de Bignan (Morbihan)

Edito du Maire

                                 Coronavirus encore...
Le confinement devrait finir par porter ses fruits. Déjà les courbes s'infléchissent. Mais il y a une vérité que tout le monde doit avoir à l'esprit : tant que la recherche n'aura pas trouvé de vaccin ou de médicaments fiables pour éviter le pire, nous vivrons dans une certaine insécurité. Malgré les masques, tests, gestes barrières, etc... il pourrait toujours y avoir un risque. Voilà pourquoi nous aurons des mois à vivre dans un déconfinement où chacun devra continuer à faire les gestes barrières et prendre les précautions qui s'imposent.
Le travail va reprendre peu à peu, les écoles, les commerces dans une nouvelle organisation. Alors, chacun est appelé à faire un effort pour que les commerces locaux puissent repartir en leur réservant la majorité de nos achats. C'est çà aussi la solidarité. Nous avons tous une responsabilité: celle de favoriser la proximité dans la mesure du possible. Merci à tous de votre compréhension.
                               Louis Morio, maire

                           


                     Koronaviruz berped...
Dre forzh chemel klozet er gêr e hellehe an traoù monet àr wellaat. Dija, monet a ra ar c'hrommennoù àr zeval. Mes ema rekiz da bep unan soñjal en un dra : par ma ne vo ket bet kavet ur vaksin pe ur louzaouenn a heller fiziout enne a-benn parrat doc'h gwazh, e vevimp tamm pa damm diasur. En despet d'ar maskloù, d'an arnodenniñ, d'ar emzalc'hioù diwall, ha kement zo... e hellehe berped bout ur risk. Chetu perak, durant ar mizioù digloziñ da zonet, e vo ret da bep unan derc'hel get an emzalc'hioù diwall ha bout evezhus.
Krog' a ray ar labour tamm-ha-tamm, ar skolioù, ar stalioù get ur monet en-dro nevez. Neuze, goulennet e vo diget pep unan lakaat poan aveid ma hellay ar goñversanted lec'hel lañsiñ o stalioù en-dro en ur breniñ da gentañ penn gete. Kement-mañ a sinifi bout kengred ivez. Ni hon eus oll ur garg : deomp ni, par ma hellomp, da aesaat an tostañ. Trugarez da razh an dud bout me c'homprenet.

 

                                Louis Morio, maer